Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Cire Cassiar

1943, après un combat naval, deux hommes, un américain et un allemand se retrouvent perdu en plein Atlantique centre dans un canot pneumatique. L'américain à perdu son bras gauche, la gangrene s'installe lentement mais surement. Il ne leur reste qu'une bouteille de whisky, soixante quatre cigarettes et quelques barres de chocolat.

Ennemies hier, survivants aujourd'hui, confronté à la même réalité : la mort.

Aucun espoir, seuls les souvenirs et les regrets flottent autour d'eux.

Sans soins appropriés, le manchot se meurt dans d'indicibles souffrances laissant l'autre seul avec leurs passés.

Le whisky s'épuise, le manchot flotte non loin du canot, rien en vue, l'autre délire, l'autre se meurt doucement, inexorablement.

Il peut paraitre paradoxal de mourrir de soif dans un canot entouré d'eau.

Pas de vent, pas de nuage, rien que l'océan et le soleil brulant.

Ce livre est sans conteste, l'un des meilleurs récits sur l'absurdité de la guerre. Les textes sont d'une précision chirurgicale, impitoyables et d'une intensité dramatique sans commune mesure.

Ce livre mériterait d'être lu et étudié par les jeunes générations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article