Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Cire Cassiar

Eric von Lhomond, jeune aristocrate balte ayant à la fois des origines prussienne et française, décide, en 1915, de s’engager dans l’armée allemande, avec son grand ami Conrad, pour défendre son pays contre les Bolcheviques.

Ils furent envoyés dans la région de Kratovicé afin de réorganiser les brigades de volontaires ou les connaissances d’Éric en topographie furent mises à profit.
Ils retrouvèrent Sophie, la sœur de Conrad; Éric avec connu cette dernière alors qu’elle n’était qu’une jeune adolescente; Ce qui n’était plus le cas, elle était devenue une belle femme malgré son caractère bien trempé et parfois un peu masculin. La promiscuité de la vie en communauté dans un vieux château fit en sorte que Sophie tomba follement amoureuse d’Éric. Celui-ci sans repousser ses avances, ne lui laissa par pour autant croire à quelques sentiments que ce soit. Il l’aimait comme on aime sa sœur; Prenant cela pour un premier pas vers l’amour, Sophie s’arma de patience et n’hésita pas à partager ses confidences avec lui.

Elle l’accompagnait dans les zones de combat dans l’espoir d’éveiller en lui des sentiments nouveaux ou plus fort. Eric semblait hermétique à tous les déploiements de charmes maladroits de Sophie, il en alla même jusqu’à lui conter ses aventures avec des filles de joies, Sophie prenait cela pour une mise à l’épreuve.

N’y tenant plus, elle décida elle aussi de provoquer Éric en s’offrant au premier venu, Éric n’en fit pas cas ce qui causa bien des tourments à Sophie. A partir de ce jour, Sophie utilisa toutes les ruses féminines pour troubler Éric et le faire tomber sous ses charmes, mais rien n’y fit, il restait insensibles à toutes ses turpitudes, jusqu’au jour ou Volkmar, un camarade de l’âge d’Éric, fut charmé par celle-ci.
Prenant cela pour un défi, Éric tenta un rapprochement mais coupa court immédiatement, de crainte de s’abandonner, au grand désespoir de Sophie.

Malgré les bombardements, les escarmouches, la pluie, la boue, les pertes dans les rangs, Éric et Sophie continuaient leur duel amoureux. Malgré tout, Sophie dépérissait et se fanait de cet amour à sens unique qu’elle n’arrivait à concrétiser.

Quelle issue pouvait avoir cet amour inaccessible ? Sophie ne sachant plus à quel saint se vouer, quitta de rage et de désespoir le château et passa dans les rangs ennemis.

Après de longues recherches, Éric tomba sur elle et sa troupe, ils furent interrogés, jugés et Sophie exigea, dans un dernier geste de défi ou par amour, que ce soit Éric qui l’exécuta.

Étant en guerre, ce dernier du s’y résigner, depuis il vit avec le remord de n’avoir pas su comprendre Sophie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article