Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Cire Cassiar

L'alouette affolée

Auteur : Gilbert Boulanger- Lux éditeur - 2010 - 263 pages-------------------------------------------

Passionné d'aviation, Gilbert Boulanger s'enrôle en 1940 comme mitrailleur sur bombardier. Il nous conte ses émotions, ses joies, ses rêveries, coincé dans sa bulle de verre à l’arrière de l'avion...

Gilles Boulanger est un homme ordinaire au destin extraordinaire. Membre du Panthéon de l'Aviation du Canada, ce n'est qu'a l'age vénérable de 87 ans qu'il écrira ce récit sur cette époque tourmentée.

Natif de Montmagny au Québec, il décide, à l'age de 18 ans de s'enrôler en 1940, pour participer à la guerre en Europe. Passionné par tout ce qui vole et impatient, il décide sur un coup de tête de devenir mitrailleur sur bombardier plutôt que pilote, tout simplement parce que le cours débute dans les plus brefs délais.
Après un entrainement en vol de 50h en terre anglaise, les voilà partis pour la Tunisie sur Vickers Amstrong Wellington ou il découvre le Magreb en même temps que la guerre. Leurs principales missions consistent à bombarder l'Italie pour permettre aux troupes alliés de refouler les Allemands.
Le Wellington n'étant pas très performant, la stratégie consiste à voler le plus longtemps possible sur la mer et de nuit.
Cela leur permit d'éviter les contacts avec la chasse allemandes et de passer rapidement au travers de la flak, cette barrière meurtrière ou vous vous sentez traqué comme un gibier dans le faisceau d'une lampe.
Les nuits sont longues, quand on est seul dans une bulle de verre, surplombant la mer ou seuls les éclairs viennent éclairer l'espace.
Entre les missions, il profite de ses permissions pour visiter en touriste l'Afrique du Nord et découvre ainsi un monde qui lui été totalement inconnu.
Le temps passe, la guerre s'éternise, octobre 1943, c'est le départ pour l'Angleterre, changement d'appareil, cette fois ce sont des Halifax, quadrimoteur à long rayon d'action, capable de transporter de lourdes charges très loin en arrière des lignes ennemies. Fini les longues rêveries au dessus de la Méditerranée, cette fois c'est la vraie guerre avec les chasseurs allemands, la flak sur de grandes étendus, les retours en catastrophe sur deux ou trois moteurs et de surcroit dans les nuages pour échapper au chasseurs.
Isolé dans sa bulle de verre, relié au reste de l'équipage par l'interphone, il assiste passivement au déchainement de feu en dessous de lui, guette l'arrivée soudaine des traqueurs allemands en évitant de tirer sur les autres bombardiers et sort indemne de l'écrasement de son bombardier sur l'aéroport d'arrivée.
Malgré qu'il ait atteint les trente missions, alors qu'il pourrait rester auprès de sa conjointe anglaise qui doit accoucher sous peu, alors que les V2 tombent sur Londres, un équipage manque de mitrailleur dorsal, il décide de continuer et demande à être réaffecté. Il effectuera son dernier raid sur la Normandie lors du débarquement en juin 1945.
Après trente sept missions, dont il revint miraculeusement, il retrouve sa femme a temps pour l'accouchement.
Décoré de la croix du Service Distingué dans l'aviation, il retourne enfin chez lui.
Ce récit autobiographique empreint de sensibilité, de candeur et d'émotion nous raconte la guerre avec tout ce qu'elle comporte de camaraderies, d'angoisses et d'expériences hors du commun.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article