Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Cire Cassiar

Dénoncé par son contact, Hubert, un militant communiste convaincu, est arrêté par la police militaire allemande.

On trouve sur lui un trousseau de clés qui intrigue la Gestapo, sûr de lui, il résiste à la torture durant toute une journée, mais épuisé, il réalise pendant la nuit qu’il ne tiendra pas une journée de plus. Alors il échafaude une histoire, une théorie qui devrait sauver sa femme et ses amis.

Son délire consiste à s’auto-persuader que le national-socialisme est la solution et que la réunification des forces en présence devrait aboutir à la fin de cette guerre fratricide.

Sa trouvaille est tellement invraisemblable mais tellement claire dans son esprit que quand il se met à parler, ses bourreaux l’écoute attentivement et finissent par le croire.

Pour cela, il dénonce plusieurs de ses compagnons et demande à la gestapo de les rencontrer afin de les convaincre du bien-fondé de sa théorie. Après quelques séances, subjuguées par les résultats, la gestapo relâche sa surveillance au moment où Hubert retrouve son épouse, Margot.

Celle-ci réalise que son mari à basculé dans la folie et après plusieurs rendez-vous, elle réussit discrètement à le ramener à la raison ; Grâce à un pistolet caché dans ses vêtements, Margot persuade Hubert de tenter une évasion, mais réussira-t-il ?

Histoire tiré de faits réels, écrite pendant la guerre, elle ne sera publié que bien plus tard à cause de son caractère trop réaliste sur la nature humaine.

Nothomb, ami d’André Malraux, ils avaient combattu ensemble pendant la guerre d’Espagne comme aviateur ; Malraux l’encourage à publier ce livre afin d’en finir et je cite, avec ‘’les mensonges pieux qui empoisonnent notre histoire’’

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article