Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Epistolier - Résumés de livres - Nouvelles

Vous avez un titre en tête mais vous ne savez pas s'il va vous plaire ? consultez la liste des résumés de livres, peut-être y est-il. Ponctué de quelques réflexions et textes originaux, ce site devrait vous distraire ou vous faire réfléchir.

La santé de notre planète

Une fois de plus, nous espérons tous qu'il va en ressortir quelque chose de positif de la "Conférence de Paris sur le climat" , tout comme celle de Stockholm, Kyoto ou Rio...

Voici ce que rapportait Hubert Reeves dans "Mal de terre' une de ses multiples publications datant de 2005 :

" En 2000, Al Gore, alors vice-président des États-unis, et réputé grand défenseur de la nature, déclarait au président Bill Clinton (sentence fatidique qui pourtant résume bien la situation) : « Le minimum [d’actions, de dépenses, d’investissements...] scientifiquement nécessaire pour combattre le réchauffement de la planète dépasse largement le maximum politiquement faisable pour ne pas perdre les prochaines élections."

Y a-t-il eu un réel changement dans l'attitude de nos politiciens depuis cette citation ?

Y aura-t-il un réel changement quand on sait que c'est quasiment tous les mêmes au pouvoir ?

Quand on sait que 20% des Républicains (US) nient absolument les changements climatiques et que les autres ne croient pas que l'humain puisse avoir un impact.

Quand on voit que cela fait une semaine que les grands de ce monde débattent à coup de millions de dollars et on nous dit qu'ils n'arrivent pas à s'entendre sur un tout petit 0.5*C.

On est en droit de se demander à quoi sert tout ce grand carnaval, si, une fois de plus, tous les efforts mis en place ne serviront à rien.

On en vient à se demander, si au lieu de dépenser le bien public en vaines conférences, si tout cet argent avait été investit dès le début dans l'éducation à tous les niveaux de la société, peut-être que nous n'en serions pas là à nous demander quand arrivera le prochain tsunami, le prochain cyclone, la prochaine sécheresse, quand la première île disparaîtra.

Nous ne pourrons peut-être rien contre les changements climatiques mais nous aurions pu au moins nous préparer et nous adapter, au lieu de cela nous continuons de faire comme si cela n'était qu'un scénario catastrophe d'un mauvais film.

Les grands de ce monde se pavanent dans de grandes déclarations creuses et semblent agir comme si cela ne pouvait arriver qu'aux autres, mais surtout pas chez eux...on appelle cela la politique de l'autruche.

Hubert Reeves disait ceci :

"Quand la routine, la bureaucratie, le « fonctionnarisme » s'installent, adieu la prudence et la compétence."

Tout cela pourquoi ? pour quelques uns qui exploitent et gaspillent les richesses de notre planète et pensant "Après moi le déluge" $$$$$$$$$$

Tant que les gens penseront qu'avec de l'argent on peut tout acheter, il n'y a pas grand chose qui changera.

Sans parler de tous ces hurluberlus et\ou fanatiques religieux qui nous prédisent le fin du monde et prônent le retour aux valeurs moyenâgeuses.

En bref, notre monde va de plus en plus mal et je conclurais par une citation du grand Albert Einstein :

"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."... ;-)

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :