Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Epistolier - Résumés de livres - Nouvelles

Nahël

28 Avril 2015, 20:06pm

Publié par Cire Cassiar

Nahël

Auteur : Pascal Jacquet – éditions Vivez Soleil – année 2000 – 191 pages

------------------------------------------------------------------------

Recueilli et soigné par Kréon, ermite sur Hypnos, une île inconnue ou Orkh, marin pêcheur, à fait naufrage;

Il ne peut s’empêcher de penser à Zorka, son épouse bien aimée. Alors qu’il ne vivait et ne pêchait que pour elle, celle-ci l’a quitté et maintenant le voilà exilé, loin de tout, loin de son coin de pays, loin de sa raison de vivre.

Son désir de rentrer chez lui étant très fort, Orkh accable de questions son hôte, espérant ainsi trouver un indice, des indications ou des réponses sur le chemin à suivre. Mais l’ermite, énigmatique, lui dit que l’on ne quitte pas facilement Hypnos, qu’il faut du temps, qu’il faut être prêt mais qu’avant il doit absolument rencontrer Nahël.

Sans perdre une seconde, Orkh décide de partir à la recherche de Nahël, pour cela Kréon lui donne une besace avec quelques objets et de quoi se nourrir.

Commence alors une longue et difficile marche ou il croisera un roi déchu et abandonné de tous, un homme riche et élégant entouré de belles filles et un jeune homme en quête d’aventure, il franchira des montagnes, rampera dans des tunnels sombres et humides, il sentira la morsure du froid autant que la brûlure du soleil pour enfin arriver au palais d’Ephyse, reine de Phonys, ou, accueilli chaleureusement, il pourra se reposer.

De ses rencontres avec la reine, naitra un sentiment complexe qui mettra l’amour pour son épouse en balance avec celui de la reine qui ne cesse de le charmer pour le garder auprès d’elle.

Sentant sa raison vaciller, il quitte le palais sans se retourner et traverse un désert convaincu d’avoir pris la bonne décision mais pourtant bouleversé par cet amour inattendu.

Au détour d’un chemin il rencontre un berger philosophe et fait halte avec lui. Durant les quelques jours passés en sa compagnie, le berger, comparant ses brebis avec les êtres humains aidera Orkh à comprendre beaucoup de chose sur la nature humaine et sur sa propre nature.

Reprenant son périple et après bien des détours, il retrouve Kréon et se décide enfin de retourner au palais, auprès de celle qu’il aime.

Voir les commentaires

Le vent se lève

22 Avril 2015, 20:44pm

Publié par Cire Cassiar

Le vent se lève

Auteure : Anne Morrow Lindbergh – Éditions Buchet/Chastel – 1973 – 315 pages

------------------------------------------------------------------------------

Récit authentique du périple aérien effectué en 1933, par Charles Lindbergh et son épouse Anne Morrow, à bord d’un hydravion Lockheed Sirius.

Leur aventure durera six mois. Départ de la Baie de New York pour rejoindre l’Europe du Nord, puis les Açores, longer les côtes africaines et enfin la traversée de l’Atlantique Sud vers Rio et retour au point de départ, New York.

Ce livre a été écrit par Anne Morrow et préfacé par Antoine de Saint Exupéry, ce qui démontre la qualité littéraire de l’ouvrage.

C’est bien plus qu’un simple récit de voyage étape par étape, c’est aussi une œuvre poétique ou l’on ressent l’ambiance, les émotions, les tensions, les joies et les déceptions.

On peut aisément s’imaginer, avec des images, fortes, l’époque héroïque des débuts de l’aviation ou chaque décollage était une aventure, une épreuve, un combat sur les éléments naturels et chaque amerrissage une revanche, une victoire ou parfois un soulagement.

Le but de leur périple était de défricher les futures routes aériennes entre l’Amérique du Nord et l’Europe, l’Afrique et l’Amérique du Sud.

C’est l’époque où le monde était ouvert à tous, où le monde et ses grands espaces s’ouvrait aux découvreurs.

C'était une époque de grande liberté et de satisfaction pour les aviateurs émérites.

Voir les commentaires

Comme dirait Jean Yanne "Ce n'est pas parce qu'on a rien à dire, qu'il faut

21 Avril 2015, 20:18pm

Publié par Cire Cassiar

Comme dirait Jean Yanne "Ce n'est pas parce qu'on a rien à dire, qu'il faut fermer sa gueule"

Voir les commentaires

Starship Titanic

20 Avril 2015, 15:23pm

Publié par Cire Cassiar

Starship Titanic

Auteurs : Terry Jones & Douglas Adams – Editions J’ai lu – 1999 – 190 pages.

-----------------------------------------------------Œuvre de science-fiction écrite par Terry Jones, l’un des membres fondateur des Monty Python et Douglas Adams, auteur du Guide Galactique. Tous deux sont les dignes représentants de l’humour déjanté Britannique.

-------------------------------

Sur la planète Blérontin, le plus grand inventeur génial, Léonivus, s’apprête à lancer le Starship Titanic, son plus grand vaisseau spatial, un œuvre magistrale dotée d’une intelligence artificielle hors du commun.

Mais cela ne fait pas l’affaire de tous, une bombe intelligente a été placée à son bord et des éléments du système de contrôle ont été dérobés afin que ce premier vol soit une catastrophe monumentale.

A la surprise de tous, quelques secondes après le lancement inaugural, le vaisseau disparait dans une faille temporelle avec à son bord, Léonivus, un journaliste, un perroquet originaire de la planète Yassacan et un trio d’humain embarqué par hasard.

A bord, tout marche de travers, les robots semblent déboussolés. Au moment où les passagers découvrent que lorsqu’ils dialoguent avec la bombe intelligente elle devient confuse et recommence son compte à rebours, ils sont attaqués par une patrouille Yassacan qui prend le contrôle de la place mais pas du vaisseau.

Interrogatoires, entente, accord puis commence une course contre la montre ou ils doivent alternativement perturber la bombe dans son compte à rebours et chercher les morceaux manquant afin de retrouver leurs planètes respectives.

Pour cela, ils doivent retrouver Léonivus qui a échoué par hasard sur la planète Terre, le récupérer incognito, trouver le moyen de désamorcer la bombe et retourner chez eux.

Tout cela dans une parfaite confusion provoquée par les différences culturelles.

Voir les commentaires

On dit "la contrainte force l'imaginaire" mais on devrait ajouter que

20 Avril 2015, 12:58pm

Publié par Cire Cassiar

On dit "la contrainte force l'imaginaire" mais on devrait ajouter que "l'imaginaire n'a pas de contrainte"

Voir les commentaires

Le fanal de la mort

19 Avril 2015, 17:28pm

Publié par Cire Cassiar

Le fanal de la mort

Auteur : Paul Harding – Editions 10/18 – année 1994 – 287 pages

-----------------------------------------------------------------------------------

C’est l’hiver 1379, les pirates français harcèlent la côte sud et menacent de pénétrer dans Londres, les navires de guerre affrétés par sa majesté poursuivent les agresseurs malgré un brouillard à couper au couteau.

De retour au port, un navire de guerre « La brillante lumière de dieu » ramène la dépouille de son capitaine, mort dans des circonstances très troubles.

Durant la nuit, alors que le vaisseau est amarré entre deux autres, deux marins de garde disparaissent mystérieusement.

John Carston, coroner de la ville de Londres enquête sur ces disparitions en compagnie de son clerc, un moine dominicain, nommé Athelston. Tous deux découvrent que le capitaine Roffel est mort empoisonné, ce qui en fait un assassinat, en fouillant dans la vie du celui-ci, ils découvrent sa vraie nature et comprennent mieux qui pourrait avoir intérêt à le supprimer.

Alors que leur enquête avance, Bernicia, la putain du capitaine est égorgée chez elle, il s’avère alors que c’était un travestit habilement déguisé en femme, mais qui avait intérêt à la faire taire?

Ils doivent faire appel à de lugubres personnages, des ramasseurs de cadavres, afin de recueillir plus d’informations sur les aller et venus qui ont eu lieu sur la Tamise, durant les jours qui ont précédés les derniers événements.

Parallèlement, Sir Henri, celui qui commanditait les voyages du capitaine est lui aussi assassiné, son aide de camp est soupçonné et doit se réfugié dans l’église du moine dominicain Athelston. Curieusement la fille de Sir Henri vient lui rendre visite régulièrement et prends soin de lui.

Après plusieurs interrogatoires, Carston découvre que la femme de Roffel avait des raisons de se débarrasser de son époux, mais que l’aide de camp semble tout à fait innocent du meurtre de Sir Henri, par contre le second du navire pourrait ne pas être celui que l’on croit.

Il semble que le capitaine ait récupéré quelque chose d’important lors de la dernière attaque, mais ne l’ayant pas partagé avec son équipage, comme il est de coutume dans la piraterie, le second et certains membres de l’équipage auraient très bien pu se débarrasser du capitaine.

Alors pourquoi et comment les deux gardes ont-ils pu disparaître sans laisser de trace ? Qui a tué Sir Henri ? et que cherchent les agresseurs ?

Ce roman à suspens décrit avec beaucoup de détail l’ambiance médiévale avec un humour un peu décalé.

Il vous tient en haleine jusqu’à la dernière page et l’on regrette un peu que cela soit fini…

Voir les commentaires

on dit "Plus on possède, moins on est libre" mais quand on est libre on

16 Avril 2015, 20:50pm

Publié par Cire Cassiar

on dit "Plus on possède, moins on est libre" mais quand on est libre on possède beaucoup de temps et le temps c'est de l'argent...;-)

Voir les commentaires

On dit que l'homme est le plus grand prédateur de la terre mais c'est aussi le

15 Avril 2015, 19:51pm

Publié par Cire Cassiar

On dit que l'homme est le plus grand prédateur de la terre mais c'est aussi le plus grand menteur de l'univers !

Voir les commentaires

Le livre des âmes

15 Avril 2015, 19:27pm

Publié par Cire Cassiar

Le livre des âmes

Auteur : Glenn Cooper- Ed Cherche midi - 2011 / 394 pages

-----------------------------------------------------------------------------

Will Piper, ancien agent du FBI, est contacté par deux étranges personnages qui circulent dans un luxueux campeur. Ces derniers, anciens employés de la zone 51, lui demandent de collaborer afin de retrouver et d'interpréter des documents très anciens qui seraient, d'après eux, d'une importance capitale pour le sort de l'humanité.

En effet, un mystérieux manuscrit est apparu sur le catalogue d'une vente aux enchères en Angleterre et il devra le récupérer afin de l'analyser. Ce manuscrit porte la date de ''1527'' et son contenu n'est qu'une liste de noms et de dates de naissance ou décès, le plus étrange c'est que ces noms proviennent de tous les pays du monde et il s'arrête le 9 février 2027.

Alors commence la chasse au trésor ou Will devra remonter le temps en étudiant chaque indice, dans chaque lieu afin d'en découvrir la signification.

De surprise en surprise, il découvrira les liens avec la zone 51, qui selon ses deux comparses, abriterait une bibliothèque médiévale provenant d'une abbaye de l'ile de Wight dont Winston Churchill aurait confié le contenu à Truman afin qu'il en découvre la signification.

Will Piper fait la connaissance de la famille Cantwell, les anciens propriétaires du livre acheté aux enchères et grâce à eux, et plus précisément la fille du Baron, il remonte le temps et découvre les origines ou se mêle, William Shakespeare, Nostradamus, Jean Calvin et les ancêtres de cette famille.

Malheureusement il est suivi de près par les gardiens sans pitiés de la zone 51, qui le traquent sans relâche avec la ferme intention non seulement de récupérer le manuscrit et tout ce qu'il recèle mais aussi d'éliminer tous les témoins gênants y compris Will Piper.

Son chemin sera parsemé d'embuches et de cadavres, avec la complicité indirecte de Nacy, sa femme, agente du FBI en activité, il en sortira vainqueur, d'autant que le nom de Will Piper n'apparait pas dans les listes...

Fervent défenseur de la loi et de la justice, il divulguera au grand public l'existence de ces manuscrits et leur contenu explosif, coupant ainsi l'herbe sous les pieds de ceux qui voulaient les utiliser à des fins peu orthodoxes.

Voir les commentaires

L'antizyklon des atroces

15 Avril 2015, 18:44pm

Publié par Cire Cassiar

L'antizyklon des atroces

Auteur : Georges J Arnaud - Éditions Baleine
Publié en 1998 (135 pages)

-----------------------------------------------------------------------------------------

Le Zyklon B, un gaz hypertoxique, servait pendant la guerre de 39/45 à éliminer les juifs dans les camps de concentration nazis; Durant l'occupation, en 1944, ils firent appel à une usine Française, Ugine, à Villers-saint-Sépulcre, sous le prétexte que c'était pour la désinfection de locaux. Une tonne de ce produit disparait peu de temps avant l'armistice.
Contacté par la famille Carinas, dont le père à vécu l'enfer à Auschwitz, Gabriel Lecouvreur, dit "Le Poulpe" un détective privé un peu marginal, est chargé de découvrir ce qu'il s'est passé réellement.
En même temps, Brichet, fils d'un ancien fasciste notoire adepte de Doriot, lui même un collabo renommé durant cette époque, prépare avec son oncle, qui est sensé être mort et enterré, le retour de shoah.
Dans une ancienne verrerie, adossée à une vieille ferme, il transforme les locaux en mini camp de concentration ou il y pratique des expériences sur des chiens ou des sans abris.

Jule, un ancien travailleur communiste de l'usine en question, fumeur patenté, surnommé Nico pour son haleine chargé, malgré qu'il se soit arrêté de fumer, se jette dans la bagarre avec Le Poulpe.
Parallèlement Brichet est contacté par un groupuscule néo Nazis, ceux-ci s'intéressent de très près au Zyklon-B, ils sont prêt à payer cher pour le récupérer et viennent visiter ses installations.
L'enquête mène Nico et Le Poulpe chez un autre ouvrier qui possède une liste de nom qui dérange et cela déclenche une série d'incidents douteux, dont la mort accidentelle du dit ouvrier;

Un tueur à gage semble faire le ménage autour de lui, qui est-il ? pour qui travaille-t-il ?
Une visite impromptu chez Brichet qui manque de tourner au vinaigre; un chassé croisé; avec ce dernier, rencontre inopiné du groupuscule néo Nazis, qui furent néanmoins rapidement maitrisés; La poursuite de pigeons voyageurs, qui les guident chez l'oncle de Brichet; Découverte du stock dans les cuves d'un ancien camion à gaz, entretenu comme neuf; dans un ancien musée; Voila une histoire pleine de suspens et de rebondissements avec une petite pointe d'humour et d'ironie.

Voir les commentaires

1 2 > >>